Les transactions sont un peu plus régulières cette semaine, avec un meilleur équilibre entre offre et demande. Les tarifs se sont stabilisés en broutards et jeunes taurillons pesant de 350 à 450 kg et vaccinés pour le marché italien.

Les prix des broutards charolais et limousins de 350 à 400 kg U de conformation se maintiennent aux environs de 2,82 €/kg sur les cadrans du centre.

La faiblesse de l’offre permet un léger rebond tarifaire sur le marché d’Ussel pour les limousins des 350 à 400 kg commercialisés autour de 2,92 €/kg.

Les prix se stabilisent à l’ouest du pays en raison des disponibilités réduites. Les bons broutards charolais de 250 à 300 kg se négocient entre 780 et 870 € sur les marchés de Châteaubriant et de Cholet. Le tri est en revanche très sévère dans les sujets de second choix avec une demande espagnole peu soutenue.

En femelles, la vente est fluide s’agissant des bonnes laitonnes limousines ou charolaises vaccinées et herbées pour l’Italie. Les tarifs des charolaises et limousines de 300 à 350 kg se maintiennent entre 2,70 et 2,75 €/kg vif. La commercialisation est plus calme pour les sujets plus communs destinés au marché espagnol, en raison de températures élevées et peu favorables aux échanges.