L’offre saisonnière réduite permet une bonne tenue des cours sur les cadrans du centre. À Moulins-Engilbert, les charolais de fin d’été ou de début d’automne de 250-300 kg se négocient autour de 2,90 €/kg vif. Ceux de 350-450 kg se vendent entre 2,55 et 2,70 €.

Dans les charolais plus lourds, l’activité commerciale se montre plus ferme grâce à une demande soutenue des pays tiers à quelques jours du Ramadan.

En race limousine, le commerce est plus difficile. L’offre plus étoffée couvre plus aisément les besoins des engraisseurs. À Ussel, les prix des broutards limousins de 350-400 kg se tassent à 2,78 €.

Dans la moyenne marchandise à destination du marché espagnol, les expéditions restent mesurées.