Les prix des charolais U de 400 à 450 kg s’effritent autour de 2,60 €/kg vif sur Moulins-Engilbert. Les limousins de même poids se vendent à 2,70 € à Ussel. Néanmoins, la pluie survenue ces derniers jours ne va pas accentuer les sorties. L’offre limitée devrait permettre une certaine résistance à la pression italienne, sachant que les gros opérateurs conservent des besoins de rotation réguliers.

Dans les sujets plus légers pour des mises en place sur l’Hexagone, le commerce est également plus calme. Les tarifs des broutards légers du Centre sont moins élevés que ceux de l’Ouest où la production allaitante a fortement baissé. À Moulins-Engilbert, les charolais U de 300 à 350 kg se négocient à 2,73 €. À Cholet ou à Châteaubriant, les cours s’établissent à 2,85 €.

Dans les femelles, le déséquilibre entre l’offre et la demande pèse sur la tendance conjoncturelle. Les tarifs se replient sur l’ensemble des catégories. Les bonnes charolaises de 300 à 350 kg se vendent à 2,56 € à Moulins-Engilbert ou à Châteaumeillant.