Les cours des broutards et taurillons charolais de qualité, de moins de 16 mois et de plus de 400 kg se sont maintenus autour de 2,90 €/kg sur les marchés du Centre. À Bourg-en-Bresse et Saint-Christophe-en-Brionnais, la tendance est baissière et les volumes faibles pour les mâles. Les U de 350 à 400 kg s’y valorisent entre 2,75 et 2,85 €/kg. Pas de changement sur les marchés de l’Ouest, où les volumes sont restreints.

Le commerce des bonnes femelles est normal, avec des tarifs qui se maintiennent sans trop de difficulté. Les bonnes charolaises de 350 à 400 kg se valorisent de 2,65 à 2,75 € à Moulins-Engilbert. En revanche, la vente des femelles ordinaires est très calme, les envois vers l’Espagne étant restreints par la canicule.

La semaine prochaine sera marquée par l’arrêt des exportations vers l’Espagne en raison du férié de L’Assomption. La sécheresse impactera l’activité de la rentrée, avec une offre qui risque d’être plus importante. Les engraisseurs vont également prendre en compte l’augmentation du prix des céréales. La tension risque d’être assez forte sur les gammes de marchandise où les volumes seront conséquents.