Dans les circuits de grandes et moyennes surfaces (GMS), la viande sous forme hachée reste la plus demandée. Mais la fermeture d’une grande partie de la restauration hors domicile (RHD) associée à la mévente du cinquième quartier et des pièces nobles (filet, faux-filet…) dans les bonnes laitières pèsent fortement sur les industriels.

Dans ce contexte commercial difficile, les abatteurs, qui ont réduit leur activité, commencent à faire pression sur les prix des réformes laitières. Les vaches prim’holstein P +/O- sont annoncées entre 2,57 et 2,63 € la semaine prochaine, en fonction des abattoirs.

Les vaches de race normande ou montbéliarde sont également touchées. Celles de conformation O = se vendent autour de 3,05 €.

Dans les animaux de moindre conformation, le tri reste très sévère.