L’activité commerciale reste marquée par la modestie saisonnière de l’offre. Pour autant, aucune hausse de tarifs n’est observée en charolaises, dont les cours ont très peu évolué sur un an. Sur le marché de Cholet, les vaches charolaises R de plus de 380 kg et de moins de 10 ans se négocient de 3,85 à 4,10 €/kg de carcasse, et de 4,15 à 4,25 €/kg pour les bonnes vaches U.

Les prix des vaches plus âgées, les rouges des prés ou croisées se situent entre 3,80 et 3,95 €/kg.

En réformes laitières, les industriels maintiennent leur position sur la stabilisation des prix. Les vaches prim’holsteins P+/O– qui se négocient entre 3,05 et 3,10 €/kg dans les abattoirs (auxquels il convient de retirer les frais de ramassage et de négociation des acheteurs). La majorité des vaches P= de poids convenable se négocie entre 2,80 € et 3,00 €/kg.

Les normandes et les montbéliardes O s’échangent entre 3,15 € et 3,20 €/kg pour les O=.