Les bonnes femelles blondes d’Aquitaine U de plus de 500 kg sont toujours recherchées sur Rungis et dans les bonnes boucheries. Elles se valorisent entre 4,40 et 4,80 €, et jusqu’à 5,10 € pour les meilleures. Les blondes U de 400-450 kg se vendent de 4 à 4,20 €, voire moins pour les plus légères ou de moindre conformation.

L’écoulement des bonnes vaches charolaises U est régulier. Les prix se maintiennent entre 4,10 et 4,20 €. Concernant les charolaises standards et les allaitantes convenables de plus de 400 kg, le commerce est assez fluide. Elles partent de 3,85 à 4,05 € sur le marché de Cholet en fonction de l’âge du poids, mais surtout des acheteurs.

Du côté des vaches laitières de réforme, la tendance est au maintien des prix avec un bon équilibre entre l’offre et la demande. Les bonnes vaches normandes lourdes se négocient de 3,05 à 3,15 €. Les prim’holsteins se vendent entre 2,85 et 2,92 € pour les P+/O–. La fourchette tarifaire va de 2,60 à 2,80 € pour les vaches de gamme intermédiaire P=, en fonction du poids et de la finition.