En réformes laitières, les vaches prim’holsteins P = lourdes se négocient de 3,50 à 3,55 €. Les tarifs rendu abattoirs des femelles P +/O- grimpent à 3,60/3,65 € en fonction des régions et des abattoirs. Du côté des vaches P-, la valorisation progresse entre 2,30 et 3,00 €, selon le poids des animaux.

Les normandes et les montbéliardes convenables R- affichent une gamme de prix allant de 3,75 à 3,80 €. Les vaches P + et O se vendent entre 3,50 et 3,70 €. Les vaches maigres sont de plus en plus recherchées pour l’engraissement.

L’activité commerciale est également soutenue dans les bonnes charolaises (R +/U-). Sur Cholet, Saint-Christophe-en-Brionnais ou Sancoins, les tarifs restent fermes et compris entre 4,35 et 4,45 €. Les vaches R-/R = légères ou âgées se négocient entre 4,10 et 4,30 €/kg net.