Sur le marché de Cholet, les prix des femelles blondes d’Aquitaine se maintiennent entre 4,80 et 5,20 €, voire 5,30 € dans les meilleures. Les limousines U se valorisent toujours entre 4,60 et 4,80 €. Aucun changement n’est constaté du côté des charolaises. Les vaches de conformation R se négocient entre 3,90 et 4,10 € alors que les femelles U se vendent encore de 4,10 à 4,25 €.

En réformes laitières, les travaux saisonniers accaparent les éleveurs, qui sont moins disponibles pour réaliser les ventes. En raison de volumes moindres, une tendance haussière se profile malgré des semaines écourtées par les jours fériés du mois de mai. Pour l’instant, la détente est encore modeste concerne surtout le milieu de gamme.

Les bonnes vaches prim’holsteins P+ se négocient entre 2,95 et 3,00 €. Celles de conformation P=3 partent entre 2,80 et 2,90 €. Les tarifs des normandes ou des montbéliardes O se maintiennent entre 3,00 et 3,15 €. Les prix des femelles R plafonnent à 3,20 €.

En jeunes bovins, les cours se tassent, faute de besoins dans les abattoirs pour les marchés d’exportation. Les tarifs des sujets charolais ou rouges des prés se rétractent de 2 à 3 centimes sur le marché de Cholet.