En charolaises, l’activité commerciale est régulière dans les charolaises mais des écarts de valorisation persistent entre les opérateurs. Cet après-midi sur le marché de Cholet, les bonnes charolaises viandées (U–/U =) âgées de moins de 10 ans se sont vendues entre 4,10 et 4,30 €.

Du côté des vaches de conformation R, les tarifs oscillent entre 3,90 et 4,10 € en fonction du poids et de la finition avec une moyenne établie à 4,05 € (soit 0,40 € de moins que l’an passé à la même période).

En réformes laitières, les prix sont stables également. Les vaches holsteins P+/O– se négocient entre 2,95 et 3,00 €, voire quelques centimes de plus chez certains abatteurs. Les vaches P= se commercialisent entre 2,80 et 2,90 € en fonction du poids.

En jeunes bovins, la tendance reste lourde, faute de débouchés suffisants notamment pour écouler les arrières à l’exportation. Les tarifs se maintiennent mais à des niveaux dérisoires pour les éleveurs.