Les vaches prim’holsteins P+/O– se négocient entre 3,10 à 3,17 €/kg de carcasse en fonction des abattoirs et des compléments de prix accordés. La majorité des sujets P=2 ou 3 de poids convenable se maintiennent entre 2,95 et 3,05 €/kg en fonction du poids et de la finition. Les vaches P– se vendent de 2,00 à 2,50 €/kg.

Les prix des très bonnes normandes et montbéliardes se maintiennent entre 3,35 et à 3,40 €/kg. Les sujets O se valorisent entre 3,05 et 3,25 €/kg.

En races allaitantes, juillet débute sur une relative stabilité des prix. Les abatteurs sont suffisamment approvisionnés en direct.

En conséquence, sur le marché de Cholet, l’offre est un peu plus étoffée, ce qui entraîne un commerce un peu plus calme. Les charolaises R se négocient entre 3,85 à 4,10 €/kg. Les rouges des prés se vendent entre 3,85 et 4,05 €/kg. Les animaux de plus de 10 ans ou de moins de 350 kg se négocient entre 3,70 et 3,85 €/kg pour les animaux R. Les jeunes charolaises lourdes U se valorisent entre 4,15 et 4,30 €/kg.

Les tarifs des femelles blondes d’Aquitaine sont inchangés. Les animaux U= s’échangent autour de 5,10 €/kg. Les prix des limousines U= se situent autour de 4,65 €.