Le commerce est très calme sur les marchés et les tarifs montrent peu d’évolution.

Les vaches charolaises U se maintiennent autour de 3,85 €/kg carcasse en moyenne. Quant à celles de conformation R, elles se négocient entre 3,45 et 3,60 € avec une moyenne à 3,55 €.

Les animaux de moins bonne conformation ou légers restent malmenés et se vendent entre 2,90 et 3,35 € en fonction du poids.

Du côté des vaches laitières, l’offre demeure largement suffisante par rapport à la demande, et dans ce contexte, les industriels maintiennent la pression sur les prix. Les prim’holsteins P+/O– lourdes se négocient entre 2,45 et 2,55 € en fonction des abattoirs. La majorité des vaches laitières P= est vendue entre 2,30 et 2,40 €, tandis que les sujets de catégorie P– se situent entre 1,40 et 1,80 € en fonction du poids.

En jeunes bovins, l’animation commerciale bénéficie du recul de la production dans les charolais. Les tarifs se raffermissent sur les marchés avec des animaux U= valorisés autour de 3,90 €.