L’offre mesurée dans les très bonnes femelles permet de tenir les prix. Les bonnes vaches blondes d’Aquitaine U de plus de 500 kg se valorisent entre 4,50 et 5,00 €, voire 5,20 € dans les meilleures. Dans les blondes U plus légères ou R lourdes, les tarifs oscillent entre 3,90 et 4,40 €. Celles d’entrée de gamme s’alignent sur les prix des vaches charolaises âgées.

Les tarifs des bonnes vaches charolaises U se maintiennent entre 4,10 et 4,20 €, avec une moyenne proche de 4,15 €. Les charolaises plus communes restent valorisées autour de 4,00 €. En revanche, les charolaises de plus de 10 ans, les croisées et les rouges des prés se négocient de 3,65 à 3,85 € sur le marché de Cholet.

Dans les vaches de réforme laitières, l’activité commerciale est à l’équilibre. Les bonnes vaches normandes lourdes se vendent entre 3,10 et 3,15 €. Les prix des prim’holsteins de conformations P+ ou O–, également stables, s’affichent entre 2,85 et 2,92 €. Parmi les vaches de gamme intermédiaire P=, la fourchette tarifaire varie de 2,70 à 2,80 € en fonction du poids et de la finition. Les prix des vaches de conformations inférieures P–1 et 2 restent malmenées.