L’équilibre commercial est plus favorable aux abatteurs qui ont stabilisé leurs prix malgré des volumes encore réduits cette semaine.

La tendance est stable dans les femelles charolaises R, mais des écarts de valorisation sont observés entre les marchés. Les vaches sont cotées à 4,05 € à Cholet et à 4,15 € à Saint-Christophe-en-Brionnais.

En réformes laitières, les vaches prim’holsteins P+/O– se valorisent entre 3,05 et 3,10 €. Les prix des femelles P=3 sont compris entre 2,90 et 3,05 € en fonction de leur poids. Les normandes et les montbéliardes O se commercialisent entre 3,00 et 3,30 €.