La demande pour le réapprovisionnement des boucheries, des magasins ou des cantines scolaires pour la rentrée se renforce alors que l’offre reste mesurée dans les campagnes.

La tendance est à la détente pour les charolaises, notamment dans le centre du pays. Sur Saint-Christophe-en-Brionnais, les bonnes vaches charolaises U se vendent entre 4,20 et 4,45 € et les R sont à 3,15 € de moyenne. À Cholet, les U sont à 4,20 € de moyenne et les R à 4,05 €. Le redressement de la demande devrait permettre une remontée des prix la semaine prochaine dans ces catégories. Le tarif des bonnes femelles bouchères évolue très peu, après une revalorisation assez significative au printemps. Les blondes d’Aquitaine U se vendent entre 4,90 et 5,30 € en fonction du poids et les limousines U se tiennent entre 4,40 et 4,80 € sur le marché de Cholet.

Du côté des laitières, l’offre reste juste suffisante pour la demande avec des tarifs qui continuent leur progression. Les bonnes prim’holsteins O partent entre 3,25 et 3,30 € et les P oscillent entre 2,80 et 3,25 € en fonction du poids.