À Cholet, l’accès au foirail sera réservé uniquement aux professionnels. Pas de discours, ni de remise de prix et encore moins de service de restauration. Les organisateurs se concentrent sur l’essentiel qui est la commercialisation des animaux de haut de gamme. Les autres concours à venir sur le mois de décembre suivront la même démarche : Charolles délocalisé sur le foirail de Saint-Christophe-en-Brionnais le 4 décembre 2020, Évron (6/12), Arras (5/12), Rabastens-de-Bigorre (7/12) et Laissac (6/12). Concernant les marchés, cette semaine écourtée du 11 novembre 2020 n’a pas fait apparaître de grands changements d’orientation dans le commerce de la viande. Les tarifs des charolaises R= se maintiennent entre 3,85 et 4,05 € sur les marchés en fonction des abattoirs, avec une moyenne stable à 4,10 € sur les cotations rendues abattoir FAM (intégrant les démarches en matière de qualité).

Du côté des réformes laitières, les abatteurs continuent de faire pression sur les prix. Les bonnes vaches prim’holsteins P+/O– se valorisent entre 2,75 et 2,82 €. Les vaches P=3 de plus de 260 kg se vendent entre 2,60 et 2,70 €, voire 2,50 € parmi les P3 légères. Cette dépression est également observée en Allemagne où le cours des vaches O a chuté à 2,30 €, soit une perte de 0,30 € sur un mois.