Les éleveurs commencent à garder une partie des animaux maigres pour une finition à l’herbe dès que les conditions le permettront. Il en résulte un commerce assez équilibré pour des tarifs sans changement dans les réformes laitières.

En prim’holsteins, les tarifs se situent toujours entre 2,50 et 2,60 €/kg pour les vaches P+ lourdes. Les prix des P=3 sont compris entre 2,35 et 2,45 €/kg en fonction du poids, avec un seuil souvent autour de 260 kg.

La vente est assez fluide dans les montbéliardes ordinaires du Sud-Est, dont une partie remonte vers le nord et l’ouest pour être engraissées. Les P= se vendent de 2,40 à 2,80 €/kg sur le marché de Bourg-en-Bresse.

La situation devrait être plus favorable à partir de la troisième semaine de février avec des achats de rentrée. Les disponibilités seront à la baisse, pour donner la priorité à la production laitière.