La semaine débute sur une relative stabilité des prix des races à viande. Les abatteurs suffisamment approvisionnés, mais sans excès. Sur le marché de Cholet, les prix des charolaises R= se maintiennent à 4,05 €/kg et ceux des rouges des prés sont autour de 3,90 €/kg. Les jeunes charolaises lourdes U se vendent entre 4,15 et 4,25 €/kg.

Les tarifs sont inchangés pour les blondes d’Aquitaine. Les sujets U= se valorisent autour de 5,10 €/kg, voire 5,20 à 5,30 € pour les sujets E. Les limousines U= se situent autour de 4,65 €.

En réformes laitières, l’offre reste juste suffisante pour la demande. Les industriels peinent à stabiliser les prix. Les vaches prim’holsteins P+/O– se négocient entre 3,10 et 3,17 €/kg. La majorité des P= de poids convenable se négocient entre 2,95 et 3,05 €/kg. Les prix des normandes et les montbéliardes se maintiennent de 3,35 et à 3,40 €/kg pour les très bonnes. Les sujets O= se valorisent entre 3,15 et 3,30 €/kg.