Les tarifs des blondes d’Aquitaine, parthenaises ou limousines se maintiennent dans un flux commercial assez régulier. L’équilibre entre l’offre et la demande permet également de tenir les prix des charolaises âgées de moins de 10 ans. Les bonnes vaches charolaises U– à U= se vendent entre 4 et 4,15 €. Les R se commercialisent entre 3,85 à 4,05 € en fonction des abattoirs. Les vaches plus âgées se négocient entre 3,65 et 3,75 €. Les allaitantes de gamme inférieure O subissent la pression imposée sur les laitières et partent entre 3,00 et 3,50 €.

Du côté des vaches laitières, les prim’holsteins P+/O– affichent 2,70 à 2,77 € en fonction des abattoirs. La majorité des laitières P= de plus de 260 kg de carcasse se vendent entre 2,55 et 2,65 €. Les prix des vaches P– légères s’établissent entre 1,60 et 1,80 € en fonction du poids.

En jeunes bovins, le commerce reste très calme. Les tarifs sont sensiblement reconduits. Les charolais U se négocient entre 3,60 et 3,70 €.