Le mardi 24 janvier 2023 sur Euronext, la tonne de blé a clôturé à 281,75 euros (+2,50 euros par rapport à la clôture précédente) sur l'échéance de mars, et à 278,00 euros (+1,75 euro) sur celle de mai.

La tonne de maïs a terminé la journée à 273,25 euros (+1 euro) sur l’échéance de mars et à 273,25 euros (+0,75 euro) sur celle de juin.

"Léger rebond hier sur les marchés dans un contexte qui reste cependant fragile, avec une forte agressivité à la vente de l’origine russe, couplée à des disponibilités à l’exportation qui demeurent importantes en Allemagne et sur les pays baltes", souligne en effet ce matin Agritel dans sa note quotidienne.

Clôture des marchés chinois

"Léger rebond des cours du blé hier sur Chicago. Les pluies en Argentine demeurent d’actualité, permettant de stopper les révisions à la baisse de production de maïs sur le pays. Selon les météorologistes, nous sommes en train de passer d’un phénomène La Niña à un phénomène El Niño", informe de plus le cabinet.

"Le maïs progressait hier à la faveur d’un regain d’activité à l’exportation sur la scène internationale. La semaine demeure toutefois toujours impactée par la clôture des marchés chinois qui ne rouvriront que lundi prochain", ajoute encore Agritel.

"Sur la scène internationale, les USA ont vendu 130 000 tonnes de maïs à destination non communiquée. L’Irak est aux achats en blé meunier", constatait Agritel.

Ce mercredi 25 janvier 2023 peu avant 11h sur Euronext, le blé regagnait 2,50 euros sur l'échéance de mars, à 284,25 euros, et 2,50 euros également sur celle de mai, à 280,50 euros. La tonne de maïs gagnait, quant à elle, 2,25 euros sur l'échéance de mars, à 275,50 euros, et également 2,25 euros sur celle de juin, à 275,50 euros.