Sur Euronext, la tonne de colza a clôturé le mardi 6 décembre 2022 à 569,75 euros sur l'échéance de février (+2,00 euros par rapport à la clôture précédente) et à 574,75 euros sur celle de mai.

« Les cours du colza viennent buter sur le support des 575 €/t. Le marché est impacté par les chiffres de récolte record en Australie et par le repli des huiles. De plus, le pétrole cède du terrain affiché ce matin à 74,40 USD le baril », estimait ce matin Agritel dans sa note quotidienne.

Ainsi, Sitagri ajoute qu'"en Australie, Abares (le bureau australien de l'agriculture et des ressources économiques) estime la récolte de canola à 7,3 millions de tonnes. En Malaisie, le contrat sur février à Kuala Lumpur s’échange ce matin autour de 4001 ringgits (–2,3%)."

Le soja tire son épingle du jeu

« Seul le soja tire son épingle du jeu actuellement, notamment sur craintes de baisse de la production en Argentine et sur exportations vers la Chine », complète Agritel.

Hier à Chicago, "seul le soja a réussi une clôture en hausse, soutenu par deux belles ventes, dont une de 264 000 tonnes à la Chine et une de 240 000 tonnes à destination inconnue", signale Sitagri.

"Sur le CBOT (Bourse de commerce de Chicago), le contrat de soja sur janvier a ainsi clôturé en hausse de 17 cents, à 1455 cents par boisseau. Il progresse de 2 cents ce matin sur Globex (1)", ajoute le cabinet.

Mercredi 7 décembre, peu après 11h, sur Euronext, la tonne de colza gagnait 0,50 euro sur l'échéance de février, s'établissant à 570,25 euros, et 0,25 euro sur celle de mai, à 575,00 euros.

1. Premier système de négociation électronique du monde.