Le marché des engrais reste solidement ancré dans sa dynamique baissière au début de décembre. Le nouveau bond de la parité eurodollar ces derniers jours a en effet renforcé la capacité d’importation de l’Union européenne et l’arrivée de chargements de solutions azotées dans les ports français n’a fait qu’accentuer la tendance.

Un chargement d’engrais russe a par ailleurs quitté les ports néerlandais la semaine passée, soulageant un peu plus la tension du marché mondial. La reprise des lignes de production d’ammonitrate européennes a également tiré un peu plus les prix à la baisse ces derniers jours, mais le récent rebond des cours du gaz a toutefois ralenti cette tendance.