Vendredi 25 novembre 2022, en l’absence des marchés américains, les cours sur Euronext ont rebondi légèrement à la faveur d’une bonne activité à l'exportation pour les origines européennes. La tonne de blé a ainsi clôturé à 326,75 euros sur l'échéance de décembre (+5,50 euros par rapport à la clôture précédente) et à 318,50 euros (+3,50 euros) sur celle de mars. La tonne de maïs terminait à 304,00 euros (+1 euro) sur mars et à 306 euros (+1 euro également) sur juin.

À la Bourse de Chicago, les marchés des céréales ont terminé vendredi en ordre dispersé. Le maïs a progressé de 5 cents de dollar. Quant au blé, il a une nouvelle fois cédé plus de 2 %. "Il reste sous pression avec les perspectives d’une récolte record en Russie et des exportations US faibles", décrypte Sitagri. Les exportations origines mer Noire en grains se poursuivent en effet sur un rythme assez soutenu, avec des prix concurrentiels.

Récession économique

"Le début de la semaine pourrait être marqué par une grande nervosité sur les marchés dans un contexte de plus en plus impacté par la récession économique, souligne Agritel. La situation en Chine demeure préoccupante avec des manifestations pour protester contre la politique zéro Covid du gouvernement, avec ses restrictions impactant fortement l’activité économique du pays."

Ainsi, ce lundi 28 novembre 2022 sur Euronext vers 11h, la tonne de blé chutait de 5,75 euros sur l'échéance de décembre, à 321,00 euros, et de 3,75 euros sur celle de mars, à 314,75 euros. La tonne de maïs perdait 2,50 euros sur mars, à 301,50 euros, ainsi que sur l'échéance de juin à 303,50 euros.

Production de seulement 53,3 Mt de maïs dans l'UE

La Commission européenne estime la production de maïs pour l’Union européenne à 53,3 millions de tonnes contre 54,9 le mois dernier. Dans ce contexte, les importations sont revues à la hausse et estimées à 23 millions de tonnes contre 22 le mois dernier.

Quant à la production européenne de blé, quant à elle est évaluée à 127 millions de tonnes avec des exportations revues à la baisse, à 34 millions de tonnes.

En Inde, les semis de blé ont débuté de façon soutenue, dans un contexte de prix favorables pour les agriculteurs.