"Hier, l'échéance de février 2023 s'est négociée sous 625 €/t. Ce repli du colza tire dans son sillage les autres oléagineux et tout particulièrement le tournesol", informe le cabinet Agritel.

Ainsi, le 15 novembre 2022 sur Euronext, la tonne de colza a clôturé à 614,00 euros (–12,00 euros par rapport à la clôture précédente) sur l’échéance de février et à 614,75 euros (–11,00 euros) sur celle de mai.

Ce mercredi 16 novembre 2022, peu après 11 heures, elle perdait 0,50 euro,  à 613,50 euros sur février, et 0,75 euro, à 614,00 euros sur mai.

"Sur un plan plus fondamental, le marché a trouvé un peu de soutien en soja à l'annonce de nouvelles ventes exceptionnelles sur la campagne en cours vers le Mexique pour  261 272 tonnes", ajoute Agritel.

"Sur le CBOT (Bourse de commerce de Chicago), le contrat de soja sur janvier a clôturé en hausse de 17 cents, à 1457 cents par boisseau. Il cède 10 cents ce matin sur Globex, premier système de négociation électronique du monde", ajoute Sitagri.

"En Malaisie, le contrat de janvier à Kuala Lumpur s’échange ce matin autour de 4026 ringgits (–1%)",  souligne encore le cabinet.