Les prix de l’ammonitrate ont enregistré de nouveaux mouvements baissiers brutaux cette semaine sur le marché français en réaction à une reprise rapide des fabrications ces dernières semaines. La chute des prix du gaz (–70 % depuis la fin d'août) a effet relancé la rentabilité des lignes de production de l’Union européenne et les stocks confortables accumulés ces derniers mois éloignent désormais les craintes d’une pénurie d’énergie à l’hiver.

La parité entre l'euro et le dollar a par ailleurs rapidement augmenté au cours de la semaine écoulée pour revenir à son plus haut niveau depuis quatre mois, allégeant ainsi mécaniquement les coûts des importations.

Le marché de l’urée ressort, quant à lui, attentiste dans l’attente d’un prochain appel d'offres indien.