Les opérateurs constatent une meilleure qualité des veaux, qui ont été repoussés de huit jours, mais les tarifs pratiqués n’ont pas évolué. Les sujets prim’holsteins et normands convenables de 50-55 kg pour l’intégration se négocient de 70 à 100 €. Les veaux de 45-50 kg se vendent de 30 à 50 €. Les gros veaux en partance pour l'exportation se maintiennent entre 100 et 115 € dans les prim'holsteins et entre 200 et 250 € dans les montbéliards.  

Dans les croisés, l’offre reste largement suffisante pour la demande. Les échanges sont calmes, mais les tarifs restent stables. Les mâles taupes se vendent entre 70 et 140 € et les meilleurs plafonnent à 180 €. Les prix des mâles croisés blanc bleu ou jaunes R oscillent entre 110 et 160 € dans les légers et de 180 à 280 € dans les R lourds. Les femelles blanc bleu lourdes prennent la destination de l’Espagne à des prix compris entre 180 et 220 €. Les bons croisés/montbéliards ou blanc bleu U de conformation se commercialisent entre 300 et 400 €, voire 420-470 € dans les supérieurs.

Du côté des limousins, l’offre tend à se replier, ce qui facilite les échanges. Mais les acheteurs bloquent la progression des prix, ces derniers faisant face à des coûts de production très élevés. Les cours des bons mâles limousins U s'établissent entre 450 et 500 €. Les veaux de conformation E affichent des tarifs compris entre 500 et 550 €.