Le prix des engrais continue de décliner rapidement sur le marché européen et à l’international, avec notamment un prix de l’urée au plus bas depuis mars dernier. La chute des prix du gaz ces dernières semaines a en effet permis de relancer de nombreuses lignes de production d’ammoniac et d’alléger la tension du marché communautaire.

Le climatdoux qui perdure sur une large partie de l’Hexagone et le haut niveau des stocks de gaz communautaires écartent le risque de pénurie durant l’hiver 2022-2023. À l’international également, la tension du marché est rapidement retombée avec le retour de la Chine aux affaires. Les exportations chinoises d’urée et d’ammoniac ont en effet enregistré une vive accélération durant le troisième trimestre, principalement à destination de l’Inde.