"Les marchés cédaient encore un peu de terrain hier, toujours dans un contexte de reprise des exportations en provenance de l’Ukraine ", indique Agritel dans sa note quotidienne. Selon l'AFP, sept cargos chargés de céréales ont quitté le jeudi 3 novembre 2022 au matin les ports ukrainiens après la reprise du trafic conclue avec Moscou le mercredi 4 novembre.

Négociations qui vont s'intensifier

Le jeudi 3 novembre 2022 sur Euronext, la tonne de blé a en effet clôturé à 340,25 euros (–1,00 euro par rapport à la clôture de la veille) sur l’échéance de décembre et à 340,50 euros (–1,50 euro) sur l’échéance de mars.

La tonne de maïs, quant à elle, clôturait à 341,00 euros (+5,00 euros) sur l'échéance de mars et à 335,50 euros (–1,00 euro) sur celle de juin.

À l'ouverture d'Euronext vendredi 4 novembre, peu avant 11h00, les cours étaient toutefois dans le vert : la tonne de blé gagnait 2,00 euros sur l'échéance de décembre à 342,75 euros et 1,50 euro sur celle de mars à 343,00 euros. 

Celle de maïs gagnait 1,25 euro sur l'échéance de mars à 337,50 euros et 1,25 euro également sur celle de juin à 338,00 euros.

Agritel appelle à la prudence, "sachant que les négociations sur le prolongement de l’accord sur le corridor vont s’intensifier à l’approche de son terme, soit le 19 novembre."

Recul aux États-Unis

Sitagri souligne que les cours ont également clôturé en baisse jeudi 3 novembre à Chicago, en réponse au déblocage de la situation en mer Noire. Ainsi, le blé a cédé 6 c (centimes de dollar par boisseau) après avoir chuté mercredi de 57 c ; le maïs a cédé 8 c.

"Les prix ont pratiquement retrouvé les niveaux de vendredi dernier avant le début de la crise", indique le cabinet.

Avance des céréales d'hiver

Selon Céré'Obs, les récoltes de maïs étaient quasi terminées (à 99 %) au 31 octobre 2022, avec une avance de 18 jours sur la moyenne quinquennale.

Le dernier rapport, publié le 4 novembre 2022, indique également que 84% des blés tendres étaient semés et 61% levés, avec une avance de 6 jours sur la moyenne de 5 ans. Les orges d'hiver sont également en avance de 7 jours (93% semés et 76% levés). Les semis de blé dur étaient réalisés à 23% et levés à 3%.