Le recul du cours du porc se poursuit. À 1,859 €/kg ce jeudi 3 novembre, il perd ainsi 5,5 centimes cette semaine. "La faible amplitude des enchères de 0,3 centime traduit une grande homogénéité des positions à l’achat des abattoirs", analyse le cadran de Plérin.

Dans la zone Uniporc Ouest, les jours fériés du 1er et du 11 novembre réduisent les besoins des abatteurs. Cette semaine, l'activité d'abattage devrait s'établir à 312 000 porcs, contre 322 000 lors de la même semaine en 2021. Les poids moyens progressent de 500 g, à 95,6 kg.

Sur le marché des coches, 127 animaux ont été vendus, pour un prix moyen de 1,243 €/kg (–2,6 centimes) et une fourchette établie entre 1,240 et 1,245 €/kg.

Ailleurs en Europe, la stabilité des cours prévaut en Allemagne et dans les pays nordiques, mais la pression des abattoirs reste forte. "Les jours fériés de novembre ont laissé des reports pour un commerce toujours insuffisant", précise le MPB.  En Espagne, la situation varie peu également. Les offres sont "toujours inférieures aux capacités d’abattage mais avec des poids qui augmentent rapidement". Cela devrait conduire à "une nouvelle baisse du prix du porc, bien que limitée".