Sur les marchés, les tarifs pratiqués cette semaine ne font pas apparaître de grands changements. Les broutards charolais et limousins lourds (400-450 kg et plus) et vaccinés restent recherchés par les acheteurs italiens. À Moulins-Engilbert, Châteaumeillant ou Saint-Christophe-en-Brionnais, les tarifs des mâles charolais U de 400 à 450 kg se maintiennent autour de 3,45 €/kg.

Dans les blonds d’Aquitaine, le commerce bénéficie également de la modestie de l’offre, mais les tarifs sont inchangés sur les marchés de Cholet ou d’Agen. Les sujets de 250-300 kg se négocient autour de 4,20 €. Ceux de 300-350 kg se vendent autour de 3,90 €.   

Le recul de l’offre permet un écoulement plus régulier dans les broutards charolais R de conformation, notamment s’ils sont vaccinés pour l’exportation.

Du côté des femelles, le commerce est à l’équilibre. Les tarifs des bonnes charolaises ou limousines de 300-350 kg se maintiennent entre 3,25 et 3,35 €.