Les bons mâles charolais ou limousins U de conformation de 350 à 450 kg restent toujours recherchés pour le marché italien, mais les engraisseurs cherchent à amoindrir leurs coûts de production. 

À Moulins-Engilbert, Châteaumeillant ou Saint-Christophe-en-Brionnais, les prix des mâles charolais U de 400-450 kg se tassent à 3,45 € de moyenne. Les cours des broutards de 450-500 kg se situent à 3,39 €. La demande pour la repousse ou la mise en atelier d’engraissement sur la France reste soutenue dans les sujets U de 300-350 kg. Leurs cours se maintiennent entre 3,50 et 3,60 €.

Dans les limousins, les transactions restent très fluides compte tenu de disponibilités insuffisantes pour servir l’ensemble de nos clients italiens, espagnols ou algériens. Les tarifs restent très fermes : les lots vaccinés de 350 à 400 kg se vendent à 3,65 € à Ussel, voire 3,77 € aux Hérolles. Dans les animaux de 300-350 kg, les tarifs sont compris entre 3,60 et 3,70 € à Agen ou Mauriac.

La commercialisation est plus calme parmi les broutards R de conformation ou plus légers. Ces gammes de marchandise ne sont pas priorisées par les engraisseurs au regard des coûts alimentaires. 

En femelles, la demande reste présente mais les tarifs se replient dans les charolaises ou limousines destinées à la repousse ou pour l'exportation sur l'Italie. Les tarifs des bonnes charolaises ou limousines de 300-350 kg fléchissent entre 3,25 et 3,35 € . La commercialisation est plus sélective dans les broutardes légères ou celles de moindre conformation (non vaccinées) notamment sur les marchés du Grand Ouest.