Ainsi, mercredi 19 octobre 2022 sur Euronext, la tonne de blé clôturait à 336 euros (+1,25 euro par rapport à la clôture de la veille) sur l’échéance de décembre et également à 336 euros (+1,75 euro) sur l’échéance de mars.

La tonne de maïs clôturait, quant à elle, à 327 euros (+1 euro) sur l’échéance de novembre et à 326,50 (+1,25 euro) sur celle de mars.

Recul aux États-Unis

À la Bourse de Chicago, le blé et le maïs se sont légèrement repliés hier, "dans un contexte de demande poussive sur la scène internationale des céréales", note Agritel.

"Le maïs a reculé pour une quatrième séance consécutive, souligne de son côté Sitagri. Il subit la pression récolte avec une météo favorable." Il restait stable ce matin, tandis que le blé était en léger repli.

Sur Euronext, jeudi 20 octobre 2022, les cours poursuivaient leur hausse à l'ouverture. Vers 11h30, le blé gagnait 3 euros (à 339 euros) sur l'échéance de décembre, et 3,50 euros (à 339,50 euros).

De son côté, le maïs progressait de 2,25 euros (à 329,25 euros) sur l'échéance de novembre et de 2,25 euros sur l'échéance de mars (à 329 euros).

Progression des semis en France

Les semis de blé progressent nettement en France et des pluies bénéfiques sont attendues sur une partie du sud des États-Unis.

"Après la très faible récolte de maïs en France, à peine à 10 millions de tonnes, c’est l’Allemagne qui affiche un repli de plus de 20 % par rapport à l’an passé à seulement 3,54 millions de tonnes", fait savoir Agritel.

Sur la scène internationale, la Corée du Sud a acheté 30 000 t d’orge fourragère et 30 000 t de blé meunier probablement origine États-Unis. Le Pakistan est aux achats pour environ 500 000 t de blé et l’Égypte montre également des intérêts acheteurs.

Production argentine de blé en baisse

"En Argentine, la Bourse de Rosario revoit une nouvelle fois à la baisse son estimation de production de blé à 15 millions de tonnes, contre 16 millions encore affichés la semaine passée", précise aussi Agritel.

Par ailleurs, "la Russie a annoncé qu’elle instaurera des quotas d’exportation pour la deuxième moitié de la campagne de 2022-2023, souligne Sitagri. Le pays a réalisé cet été sa meilleure récolte de blé de tous les temps."