"Nouvelle séance mouvementée hier avec la Russie menaçant de ne pas renouveler l’accord sur le corridor permettant à l’Ukraine d’exporter ses produits. L’ONU doit se rendre à Moscou ce week-end pour discuter d’un prolongement de ces accords", informe ce matin Agritel.

Jeudi 12 octobre 2022 sur Euronext, la tonne de blé clôturait à 356,25 euros (+3,00 euros par rapport à la clôture de la veille) sur l’échéance de décembre, et à 355,25 euros (+2,50 euros) sur l’échéance de mars. La tonne de maïs terminait la séance à 341,25 euros (+1,00 euro) sur l’échéance de novembre, et à 341,00 euros (+0,50 euro) sur celle de mars.

À l'international

"Sur le CBOT (1), le contrat blé décembre a clôturé en hausse de 10 cents à 892 cents par boisseau et le contrat maïs décembre en hausse de 5 cents  à 698 cents par boisseau. Il progresse de 2c ce matin pour le blé et reste stable pour le maïs sur Globex (2) ", indique le Cabinet Sitagri.

Ce vendredi 14 octobre 2022, vers 11 h sur Euronext, la tonne de blé perdait 2,50 euros à 353,75 euros sur l’échéance de décembre, et 2,50 euros à 352,75 euros sur celle de mars. La tonne de maïs, elle chutait de 1,25 euro à 340,00 euros sur l’échéance de novembre, et 1,50 euro à 339,50 euros sur mars.

"Les pluies excessives perdurent sur le sud-est de l’Australie avec pour conséquence des inondations amenant de nombreux citoyens à devoir quitter leur habitation. Cela pourrait conduire à une dégradation qualitative des récoltes à venir", souligne de plus Agritel.

1. Bourse de commerce de Chicago

2. Premier système de négociation électronique du monde.