Sur les marchés de Moulins-Engilbert ou de Châteaumeillant, le commerce reste régulier dans les bons broutards lourds ou les taurillons charolais. Les animaux de 400-450 kg de conformation U se négocient à 3,50 € de moyenne. La tendance est en revanche plus lourde du côté des limousins. À Ussel, les broutards U de 350-400 kg voient leur prix se tasser à 3,55 €.

 

Dans l’Ouest, le commerce reste fluide notamment pour des mises en place régionales. Les apports de la semaine restent modestes et les lots sont de qualité, à Cholet et à Châteaubriant. Les bons charolais ou limousins restent recherchés et bien valorisés. Les charolais U de 250-300 kg se vendent de 935 à 1 110 €/tête à Châteaubriant, soit 3,70 €/kg vif.

 

En femelles, les échanges sont réguliers dans les bonnes laitonnes limousines ou charolaises d’herbe exportées vers l’Italie. Sur les marchés de Moulins-Engilbert et d’Ussel, les charolaises et limousines de 350-400 kg se négocient autour de 3,15 €/kg vif.