« L'euro enregistre un nouveau plus bas face au dollar ce [mercredi 28 septembre 2022 au matin] dans un contexte toujours aussi fragile sur le plan macroéconomique et [...] géopolitique en lien avec la situation en Ukraine. Les marchés sont [donc] très nerveux, marquant, à l'image du pétrole, des amplitudes importantes de variation en séance », introduit Agritel dans sa note quotidienne. 

« Sur Euronext, les cours du colza ont ainsi effacé le mouvement de repli [du lundi 26 septembre] sans pour autant parvenir, à la clôture, à retrouver les récents plus hauts de la semaine passée », poursuit le cabinet. Mardi 27 septembre 2022, la tonne de colza clôturait à 602,75 euros (+14,25 euros par rapport à la clôture de la veille) sur l'échéance de novembre et à 611,50 euros (+12,50 euros) sur celle de février.

Ce mercredi 28 septembre, peu avant 11h, elle s'échangeait à 597,00 euros (–5,75 euros) sur l'échéance de novembre et à 605,00 euros (–6,50 euros) sur février.

Hausse des importations

Les importations d'huile de tournesol et de graine de colza sont annoncées en hausse par la Commission européenne, « tandis que les volumes importés en huile de palme montrent un fort repli par rapport à l'an dernier », rapporte Agritel. 

« Les cours de l'huile de palme évoluent depuis le début de la semaine en net repli et enregistrent même une nouvelle accélération baissière ce mercredi 28 au matin en Malaisie », ajoute le cabinet. Le contrat de décembre y recule de 5,8 %, précise Sitagri.

Aux États-Unis, les marchés ont réagi au rapport Crop Progress publié mardi 27 après la clôture. Celui-ci constate des récoltes de soja en retard par rapport à la moyenne des cinq ans, avec des conditions de cultures restées stables, conformes aux attentes, indique Sitagri. « Tous les marchés restent plutôt stables ce mercredi matin sur Globex (1). »

(1) Premier système de négociation électronique du monde.