Dans les laitiers, l'offre en veaux holsteins progresse, et une proportion importante d'animaux prend le chemin de l’Espagne, faute de place suffisante dans les ateliers français. Les intégrateurs maintiennent leurs grilles tarifaires, mais ils imposent un tri sévère à leurs fournisseurs. La grande majorité des veaux laitiers ou normands de 45-55 kg se négocie entre 50 et 105 € sur les marchés. Les prix des gros veaux pour l’exportation se maintiennent entre 120 et 130 €. 

Parmi les croisés, les veaux blanc bleu ordinaires se négocient entre 150 et 250 € à Château-Gontier. Les sujets R lourds plafonnent à 280 €. Dans les croisés taupes communs, la baisse tarifaire est moins marquée, car de nombreux veaux sont déjà valorisés au prix des laitiers, soit à moins de 100 €.  Les très bons veaux jaunes ou croisés blanc bleu U de conformation sont peu nombreux et se négocient entre 300 et 400 €, voire 450 € dans les supérieurs. Les ramasseurs de veaux sont contraints de laisser les petits veaux sans valeur dans les cours des fermes, renforçant les tensions dans les campagnes.