« Les marchés continuaient de digérer hier le rapport de l'USDA (ministère américain de l'Agriculture) de vendredi, avec certes une certaine fermeté sur les marchés à terme, mais qui ne se répercutait pas forcément sur le marché physique en l’absence de nouvelles transactions significatives », indique Agritel. Pour le cabinet, les marchés demeurent suspendus à l’évolution de la situation en mer Noire.

Ainsi, le mardi 13 septembre 2022 sur Euronext, la tonne de blé clôturait à 336,25 euros (+0,75 euro par rapport à la clôture de la veille) sur l’échéance de décembre et à 335,25 euros (+0,75 euro) sur l’échéance de mars 2023. La tonne de maïs terminait à 330,25 euros (+2,75 euros) sur novembre et à 331,25 euros (+3,00 euros) sur mars 2023.

Ce mercredi 14 septembre 2022, peu avant 11 h, la tonne de blé gagnait 50 centimes (à 336,75 euros) sur l’échéance de décembre et 25 centimes (à 335,50 euros) sur mars. La tonne de maïs, quant à elle, perdait 25 centimes (à 330 euros) sur l’échéance de novembre et 50 centimes (à 330,75 euros) sur celle de mars.

Dégradation des conditions de cultures aux États-Unis

Sur le marché européen, « le ministère de l’Agriculture révise à la hausse son estimation de production de blé tendre à 34,1 millions de tonnes, contre 33,87 estimés le mois dernier », explique Agritel. La production française de maïs est estimée par le ministère à 11,33 millions de tonnes, contre 12,36 le mois dernier. Selon Agritel, cela reste néanmoins supérieur aux estimations de nos analystes.

Conséquence du rapport de l'USDA, « les cours du blé se montraient fermes sur Chicago hier soir alors que ceux du maïs se repliaient après la forte hausse de la veille », ajoute Agritel. Par ailleurs, Sitagri souligne que « les opérateurs ont également réagi au rapport Crop Progress publié lundi soir après la clôture » faisant état « d’une dégradation inattendue des conditions de cultures ».

« Sur le CBoT (Bourse de Chicago), le contrat de blé sur décembre a clôturé mardi en hausse de 2 cents, à 861 cents de dollar par boisseau. Il progresse de 4 cents ce matin sur Globex », explique Sitagri. Toujours selon Sitagri, le contrat de maïs sur décembre a clôturé, quant à lui, mardi en baisse de 3 cents, à 693 cents, et cède 2 cents ce matin sur Globex.