Le marché de l’ammonitrate et de l’urée reste sous haute tension en Europe à cause de la guerre en Ukraine. La Russie continue de couper les approvisionnements européens de gaz et provoque ainsi une pénurie et une flambée des prix qui vient paralyser une partie de l’industrie du Vieux continent. En outre, les exportateurs d’urée du Maghreb et du Moyen-Orient augmentent rapidement leurs tarifs et la remontée des coûts du fret amplifie un peu plus l’inflation actuelle.

 

Consultezles cotations des engrais sur LaFranceAgricole.fr

 

Après un regain d’activité notable fin juillet – début août, le marché est retombé ces derniers jours dans un attentisme, tant du côté acheteur que vendeur. La volatilité des prix et les incertitudes concernant les coûts de production à moyen terme n’incitent en effet pas aux engagements. À noter tout de même, le marché des engrais potassiques et phosphatés se détend rapidement en réaction à la reprise de la production chinoise.