Ce jeudi 18 août, la hausse du prix de base a été plus mesurée qu’à la séance de vente de la semaine dernière. Sur les 23 084 animaux présentés, « 8 026 porcs ont été invendus pour enchères insuffisantes, l’amplitude des prix s’élève à 4,2 centimes », rapporte le MPB.

Malgré un faible niveau d’offre, « la réduction d’activité liée au férié du 15 août réduit quelque peu les besoins des entreprises ».

 

Dans la zone Uniporc Ouest, l’activité d’abattage devrait avoisiner les 305 000 porcs. Les poids devraient progresser de 100 à 200 grammes, pour atteindre 93,5 kg environ.

 

Sur le marché des coches, 170 animaux ont été vendus, pour un prix moyen de 1,225 €/kg (+ 3,1 centimes), et une fourchette allant de 1,207 à 1,233 €.

 

Ailleurs en Europe, de nouvelles hausses significatives sont enregistrées pour la deuxième semaine consécutive dans le Nord. « La demande s’améliore avec la fin des congés tandis que les offres de porcs sont au plus bas », analyse le MPB. Mercredi, la référence officielle allemande a progressé de 7 centimes. Dans le sud de l’Europe, « le mouvement haussier est plus régulier depuis le début de l’été et devrait se poursuivre à ce même rythme », prévoit le MPB.