C’est la première fois en vingt ans. La référence française a passé, ce jour, la barre des 2 € sur le cadran breton. À la séance de vente cet après-midi, le cours du porc a atteint 2,001 €, soit une hausse de 0,3 centime par rapport à la semaine dernière.

 

Dans la zone Uniporc Ouest, l’activité de la semaine de L’Assomption a totalisé 306 928 porcs abattus. En raison du férié du 15 août, les abattages ont baissé de 58 218 têtes. « Ce qui a provoqué une hausse automatique des poids [moyens à l’abattage, NDLR] de 393 grammes à 93,74 kg », évoque le MPB.

 

Ailleurs en Europe, des hausses significatives de prix ont été constatées dans les pays du Nord, pour la deuxième semaine consécutive. Cette progression intervient « dans un contexte d’offres faibles et de reprise de la demande », analyse la place bretonne. Au Sud, « les prix évoluent positivement de façon plus régulière depuis le début de l’été », reprend le MPB.