Jeudi 11 août 2022 sur Euronext, la tonne de blé clôturait à 338,00 euros (-2,50 euros par rapport à la veille) sur l’échéance de septembre, et à 328,00 euros (+0,75 euro) sur celle de décembre. La tonne de maïs terminait la journée à 334,75 (+4,25 euros) sur l’échéance de novembre, et à 330,50 (+5 euros) sur l’échéance de mars.

 

> Consultez les cours et marchés des céréales sur LaFranceAgricole.fr

 

Ce vendredi 12 août, vers 11 h sur Euronext, la tonne de blé reculait de 2,50 euros à 335,50 euros sur l’échéance de novembre et de 1,75 euro à 326,25 euros sur décembre. La tonne de maïs gagnait 0,25 euro à 335,00 euros sur l’échéance de novembre, ainsi que sur l’échéance de mars, à 330,75 euros.

« Regain de fermeté »

« Les cours du maïs marquent un nouveau regain de fermeté. Les conditions sèches, les températures élevées et les restrictions d’irrigation renforcent les craintes déjà existantes sur l’état des cultures en France, signale le cabinet Agritel. D’autres zones de production en Europe souffrent également des mêmes maux, tirant ainsi à la hausse les prix de la nouvelle récolte. »

 

Aux États-Unis, les prévisions anticipent un impact des conditions climatiques actuelles et futures sur les rendements. « Les opérateurs sont ainsi dans l’attente du rapport de l’USDA de ce soir, où de nouveaux éléments sur les potentiels de rendement en soja, maïs et blé de printemps sont attendus », indique Agritel.