Les bons mâles prim’holsteins de 50/55 kg plafonnent entre 120 et 140€ sur le marché de Château-Gontier et les veaux légers -45 kg commencent à ne plus trouver preneurs.

 

Dans les montbéliards, la tendance est également baissière avec des sujets de 50/65 kg négociés entre 140 à 220 € à Bourg-en-Bresse. Les tarifs montent entre 250 à 280 € dans les meilleurs sujets.

 

En croisés laitiers, la tendance se durcit avec une offre en progression et suffisante pour les besoins. Cette situation est due à l’amplification du sexage au niveau des inséminations. Les prix des bons sujets U commencent à fléchir et la marchandise commune subit un tri plus sévère.

 

Les taupes, jaunes ou blanc bleus ordinaires se négocient autour de 120 à 230 € pour les taupes convenables et entre 240 à 320 € pour les blanc bleus ordinaires dans les plus lourds (+65 kg).

 

Dans les très bons veaux de race pure ou croisés allaitants, les tarifs sont reconduits face à une offre modeste.