La hausse du cours du porc se poursuit pour la dernière vente de mois, au cadran de Plérin. Il a atteint 1,664 €/kg ce jeudi 31 mars, « à l’issue d’une vente où les enchères ont progressé régulièrement tout au long de la séance, traduisant un certain intérêt de la part de tous les abattoirs », rapporte le MPB.

 

Dans la zone Uniporc Ouest, les poids moyens restent stables malgré une réduction de l’offre, montrant que « l’activité actuelle correspond à la production du moment ».

 

Sur le marché des coches, 171 animaux ont été vendus, pour un prix moyen de 0,967 €/kg (+3,8 centimes) et une fourchette allant de 0,938 € à 0,986 €.

 

Ailleurs en Europe, la progression des cours ralentit sur les principales places de cotation, notamment dans les pays nordiques.

 

Sur le marché de la viande, « les récentes hausses du prix du porc se répercutent progressivement sur les tarifs des pièces alors que le commerce manque encore d’impulsion suffisante en raison notamment de l’offensive hivernale annoncée à partir de cette fin de semaine », analyse le MPB.

 

Dans les pays du sud de l’Europe, « les hausses de prix devraient être plus fortes en lien avec des offres très réduites et d’une demande plus soutenue. »