Le cours du porc français s’est replié d’un millième d’euro, ce jeudi 20 janvier, pour s’établir à 1,248 €/kg. Dans la zone Uniporc Ouest, les abattages devraient atteindre 382 000 porcs cette semaine, soit un recul de 10 000 têtes par rapport à la semaine précédente. « Les poids moyens devraient régresser une nouvelle fois de l’ordre de 200 à 300 grammes pour se positionner 1 kg sous la même référence en 2021 », précise le cadran de Plérin.

 

Sur le marché des coches, 126 animaux ont été vendus, pour un prix moyen de 0,706 €/kg (−0,1 centime) et une fourchette allant de 0,704 à 0,706 €/kg.

 

Ailleurs en Europe, les situations de marché sont contrastées. Dans les pays nordiques, de nouvelles baisses de cours sont enregistrées. « L’Allemagne a officialisé les prix maison pratiqués par certains grands abattoirs en baissant la référence officielle de 3 centimes. Vion Pays-Bas se replie de 3 centimes également tandis que le Danemark avait déjà baissé son prix d’acompte de 4 centimes pour cette nouvelle semaine », rapporte le MPB.

 

En Italie, l’apparition de plusieurs cas de peste porcine africaine sur des sangliers dans le nord du pays déstabilise les marchés. « Une nouvelle baisse du prix du porc est attendue ce jeudi », indique le MPB. En Espagne, « l’activité des abattoirs est intense pour un stockage en frigo dans l’attente d’une meilleure demande ce qui contribue à fluidifier les offres et à faire baisser les poids. »