Les tarifs pratiqués cette semaine ne montrent pas de grand changement sur les marchés. Les broutards charolais et limousins lourds (400 à 450 kg, voire plus) et vaccinés restent recherchés par les importateurs italiens.

 

À Moulins-Engilbert, Châteaumeillant ou Saint-Christophe-en-Brionnais, les prix des mâles charolais U de 400 à 450 kg se maintiennent autour de 2,70 €/kg vif. Les tarifs des limousins de 350 à 400 kg vaccinés affichent 3,01 €/kg à Ussel. Les sujets de 400 à 450 kg s’échangent à 2,82 €/kg.

 

En blonds d’Aquitaine, le commerce bénéficie également de la modestie de l’offre, mais les tarifs sont inchangés sur les marchés de Cholet ou d’Agen. Les sujets de 300 à 350 kg s’échangent entre 3,40 et 3,45 €/kg.

 

Le recul de l’offre permet un écoulement plus régulier des broutards charolais R de conformation, mais la demande reste peu soutenue pour les limousins et les blonds d’Aquitaine ordinaires.

 

En femelles, l’offre reste insuffisante pour les besoins des différents marchés avec une priorité donnée à l’Italie. Les tarifs se maintiennent entre 2,75 et 2,80 €/kg pour les bonnes charolaises et entre 2,85 et 2,95 €/kg pour les limousines de 300 à 350 kg.