Pérenniser les capacités de déplacement des animaux dans les pentes abruptes, les terrains rocheux et là où la nourriture est clairsemée, telle est l’ambition du projet d’« estivomètre », porté par le groupe Gascon. « Il s’agit de mettre en place un système de notation de la locomotion des reproducteurs de race gasconne des Pyrénées », explique Maxime Delpeyrat, étudiant en première année à VetAgroSup (Clermont-Ferrand), qui travaille sur ce programme. Concrètement, des jeunes taureaux entrant à la station de Villeneuve-du-Pa­réage (Ariège) effectueront un test de plusieurs jours pendant lesquels ils devront franchir une reconstitution miniature d’une montagne. « Leurs déplacements seront analysés a posteriori, grâce à la visualisation de vidéos. »

V. Guyot

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Recul de la demande sur les pièces « arrière »

L’activité commerciale reste assez régulière sur le marché du vif, bien que les industriels observent un recul des commandes dans les pièces « arrière ». Le prix des aloyaux se replie, mais cette baisse n’est pas compensée par une plus-value sur les avants. Les abatteurs, qui ont moins de difficulté à s’approvisionner, commencent à mettre la pression sur les prix des laitières. La demande est également plus calme dans le domaine des allaitantes, mais la modestie de l’offre permet de maintenir les cours.