Les lentilles sont peu poussantes et souvent peu développées cette année. Cela s’accompagne généralement de la présence de pucerons verts (Acyrthosiphon pisum), qui pourraient progresser rapidement à la faveur de températures plus élevées. « Outre les prélèvements de sève sur plantes chétives, le risque est la transmission de viroses », précise Terres Inovia.

Dans ce contexte, la profession a obtenu une dérogation provisoire, valable jusqu’au 7 septembre 2021, pour Mavrik Jet (tau-fluvalinate). L’utilisation d’un aphicide est préférable aux pyréthrinoïdes employés seuls dans les parcelles à forte pression. Il est conseillé d’intervenir si les pucerons sont présents depuis plus d’une à deux semaines et sur plus de 10 % des plantes. Pour les lentilles à floraison, recourir à Mavrik Jet si le seuil de 2-3 pucerons par plante est atteint.