Thomas Courcier, à la tête de 500 brebis romanes à Québriac, en Ille-et-Vilaine, a construit un équipement de contention qu’il peut déplacer dans tous les coins de l’exploitation. Il a utilisé plusieurs modules (différentes barrières pour le tri, cage de retournement, cage de pesée, porte-cornadis…) qu’il a assemblés pour former deux couloirs parallèles reliés à l’une des extrémités par une partie circulaire.

L’ensemble compte une bascule électronique, diverses portes pour alloter les animaux et réaliser les échographies. Le dispositif est monté sur un caillebotis antidérapant fixé sur un cadre métallique. La totalité de l’installation est solidaire, ce qui permet à Thomas de la transporter où il le souhaite à l’aide du valet de ferme. « Y compris dans les prairies pour pratiquer les échographies, explique-t-il. Je le nettoie au jet à haute pression facilement après chaque passage. »

M.-F. Malterre