Les prairies ont été mises à rude épreuve avec la sécheresse. Pour qu’elles retrouvent un bon potentiel de production d’ici le printemps prochain, mieux vaut prendre soin d’elles.

Un apport de potasse, de phosphore et de calcaire est donc conseillé. Pour le calcaire, « les produits crus, comme la marne, sont moins chers », précise Hervé Feugère, de la chambre d’agriculture de la Creuse. Il faut toutefois choisir un produit doté d’une haute valeur neutralisante, si on veut être efficace. L’ébousage, pratiqué après le passage du troupeau, est aussi bénéfique, « surtout sur les prairies qui ont servi à l’affouragement pendant l’été et l’automne, ajoute-t-il. Un passage de herse ébouseuse permet de bien répartir les éléments fertilisants. » L’apport de fumier dès que les animaux auront consommé la maigre repousse automnale redynamisera aussi la pousse. M.-F. M.