« La température idéale pour la conservation des grains est de 5 à 7 °C », rappelle Arvalis. Pour atteindre cet objectif, trois paliers de ventilation sont nécessaires.

Le premier vise à abaisser la température des grains à 18 °C, ce qui permet un effet répulsif vis-à-vis des insectes et réduit l’activité physiologique des grains.

Au deuxième, la température des grains doit être de 12 °C pour poursuivre la lutte contre les insectes.

Entrée de l’hiver

Le troisième palier est mis en place à l’entrée de l’hiver. Il dispose lui aussi d’un effet de désinsectisation et empêche l’apparition de moisissures. Il assure ainsi une conservation des grains jusqu’au printemps.

Pour abaisser leur température vers 5 °C, il faut que la masse soit traversée par un air de 7 à 10 °C inférieur à celui du grain.

Céline Fricotté